Actu du Mercato de l'Emploi
Partagez

Comment réussir son entretien en visio ?

Publié le : mercredi 04 novembre 2020

Vous appréhendez peut-être, et c’est assez commun, de vous trouver face à une caméra.

Avec le stress supplémentaire d’un entretien d’embauche à distance, il n’est pas toujours facile de rester zen. Pourtant, l’entretien en visio devient incontournable, favorisé par le contexte de pandémie et le nomadisme professionnel.

Loin d’être une simple formalité, les recruteurs ont les mêmes attentes vis-à-vis des candidats sélectionnés à distance que lors des rencontres en présentiel.

Quelle que soit l’application utilisée, pas question de se lancer sans préparation.

Si ce mode de recrutement ne révolutionne pas encore les codes d’un entretien traditionnel, il demande quelques adaptations et beaucoup d’attention.

Voici un tour d’horizon de conseils très pratiques pour réussir votre entretien en visio.

 

1.   Se familiariser avec les outils

Il existe de nombreux outils pour réaliser un entretien à distance, et chacun a ses petites préférences.

Même si vous maîtrisez une application en particulier, il est possible que l’employeur en choisisse une autre.

Skype, Appear.in, Teams, Google Meet, Zoom sont couramment utilisés pour les entretiens en visio. Cependant, ils n’ont pas tous exactement les mêmes fonctionnalités.

Skype exige par exemple la création préalable d’un compte, alors que d’autres logiciels ne nécessitent pas de manipulation particulière.

Certaines options orientent le choix des recruteurs : chat, transmission de documents, partage d’écran, arrière-plans personnalisés, visioconférences, enregistrement vidéo…

Il est donc indispensable d’expérimenter l’outil proposé en réalisant plusieurs tests avant l’entretien.

Pour éviter les déconvenues, assurez-vous plutôt deux fois qu’une de l’état de votre connexion, et de la qualité de vos équipements audio et vidéo. Un casque avec micro intégré est une bonne idée pour un son optimal. Evidemment, oubliez les modèles imposants et ceux des enfants customisés avec des autocollants.

Une fois ces étapes validées, vous devrez vous organiser et faire preuve d’encore plus de concentration pour décrocher le poste.

 

2.   Organiser l’entretien

Vivre un entretien en visio, c’est expérimenter une forme de partage temporaire de votre environnement privé. Vous devez donc penser à chaque détail afin de proposer un cadre visuel neutre et débarrassé de toute source de stress.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici la check-list dont vous aurez besoin :

La lumière n’est pas toujours au centre des préoccupations quand on utilise une webcam. Pourtant, elle joue un rôle crucial et fait partie des priorités absolues dans les domaines où il faut être vu (cinéma, plateaux télévisés, photographie, vidéos…).

L’éclairage en contre-jour, donc derrière vous, est une catastrophe, sauf si vous voulez garder l’anonymat ! Pour vous mettre en valeur, préférez la lumière naturelle qui doit se trouver en face de vous en plein jour. En soirée, une lampe de bureau à pince avec une lumière chaude  fera l’affaire. Placez-la en face de vous mais légèrement décalée sur le côté.

Vous pourrez toujours améliorer la situation en ajoutant une source de lumière supplémentaire. En désespoir de cause, sachez que l’appli Zoom dispose d’une fonction magique d’amélioration de l’apparence : « Touch Up My Appearance ». En cas de panique, inspirez-vous des tutos sur les secrets de l’éclairage en vidéo.

Faites le grand ménage pour écarter tous les objets personnels et garder un fond neutre. Exit les photos de vacances, tableaux, ou la déco de Noël qui ne seront pas du goût de tous les recruteurs. Si vous utilisez Teams, vous pourrez choisir un arrière-plan adapté. Préparez 2 stylos en cas de panne, un carnet de notes, moins bruyant ou risqué à manipuler que des feuilles volantes. Notez-y le contact de votre interlocuteur en cas de coupure de la connexion. Enfin, gardez votre CV à proximité.

Rien de plus perturbant que la sonnerie d’une alarme, une visite imprévue ou le lancement différé d’une machine à laver en plein entretien. Veillez à tout vérifier, de la désactivation des notifications de vos appareils, jusqu’à la sonnette de votre logement, en passant par la gestion des enfants et des animaux de compagnie. L’entretien doit pouvoir se dérouler dans le calme. Privilégiez plutôt un espace isolé plutôt que la pièce de vie.

En visio, le temps passe très vite : contrairement à un entretien traditionnel qui peut durer plus de 1 heure, un entretien à distance est souvent condensé. Il dépasse rarement 30 à 45 minutes. Il faudra compter sur votre capacité à vous exprimer en tenant les délais. Privilégiez les phrases courtes, les mots pertinents, et les arguments les plus convaincants. Pour vous aider, gardez un œil sur une horloge disposée à la hauteur des yeux, afin de ne pas détourner le regard. Et surtout, soyez prêts à l’heure du rendez-vous.

Le champ visuel lors d’un entretien à distance est fortement réduit par rapport à un entretien en face à face. Votre visage est le point de focalisation principal pour l’employeur. Entrainez-vous à diminuer votre gestuelle, et à regarder directement la caméra. Tous les gestes inutiles parasitent le message et sont inconfortables à regarder. Le regard et la voix deviennent vos meilleurs atouts de communication pour appuyer votre discours. Travaillez votre élocution, votre sourire et le contact visuel pour convaincre.

Pas question de négliger votre tenue le jour J. La présentation détermine la première image que l’employeur se fait de vous. Comme pour un entretien en présentiel, choisissez des vêtements soignés et confortables afin d’être à l’aise. Évitez les couleurs criardes et les tissus rayés qui ne passent pas bien à l’écran. Côté maquillage pour les femmes, on évite absolument d’en faire trop. L’entretien à la maison doit avoir le même degré de professionnalisme qu’en face à face.

Bien qu’effectué à domicile, l’entretien en visio peut être stressant, surtout la première fois. Pratiquez quelques exercices de sophrologie, de cohérence cardiaque ou de méditation pour faire baisser la pression. Quelques jours avant, vous pouvez par exemple imaginer que vous vivez l’entretien dans les meilleures conditions. Un exercice facile, et à répéter plusieurs fois, en prêtant attention au rythme de plus en plus calme de votre respiration.

3.   Affuter ses arguments

La programmation d’un entretien en visio doit vous inviter à travailler très sérieusement votre contenu. En effet, pour répondre à un timing plus serré, vous devez absolument synthétiser votre discours afin de proposer une présentation percutante : Plus votre préparation sera structurée, plus vous aurez de chances de retenir l’attention.

Par ailleurs, montrer votre maîtrise de l’entretien en visio et de ses contraintes (temps, organisation, contenu, attitude adaptée) est un atout de taille à l’heure de la généralisation du télétravail.

Comme pour un entretien traditionnel, vous aurez pris soin avant de postuler de vous renseigner en détail sur le poste et l’entreprise. Rédigez un plan d’entretien et une fiche concise des informations à retenir pour éviter de fouiller vos notes. Un candidat qui manipule frénétiquement ses notes et rompt régulièrement le contact visuel a le don d’agacer les recruteurs.

Malgré le délai imparti, n’hésitez pas à identifier le moment propice pour poser les questions qui appuieront votre intérêt pour le poste.

4.   Garder confiance

La convocation à un entretien visio est déjà la preuve que vous avez su sortir du lot. Même si vous ressentez quelques hésitations à l’expérimenter, vous vous rendrez vite compte que ce n’est pas sorcier. D’ailleurs, dans le privé, vous utilisez sans pression la caméra de votre smartphone.

Au final, l’entretien visio est un bel exercice d’organisation et de travail sur soi. Il développe certaines compétences, dont la maîtrise des outils informatiques essentiels à la vie moderne, la gestion du temps, le contrôle de l’image professionnelle et la capacité à synthétiser. Il n’y a donc aucune raison de le redouter. Vous pourriez même finir par l’apprécier. À ce propos, n’oubliez pas de remercier votre interlocuteur en vous tenant à sa disposition pour tout nouvel échange.

 

Rédactrice pour le Mercato de l’Emploi : Ombeline CADIERGUE

Partagez cet article

Rejoignez nos réseaux