Recruter autrement
Partagez

Le CV parfait existe-t-il vraiment en 2020 ?

Publié le : lundi 21 septembre 2020

La crise économique actuelle liée au Covid-19 rend incontournable de savoir se présenter pour se positionner sur un marché de l’emploi en pleine mutation.

Alors que la pression sur les candidats est de plus en plus forte dans ce contexte inédit, la mission du recruteur reste inchangée : trouver LE candidat en capacité de répondre aux besoins de son entreprise.

Le plan de relance annoncé par le gouvernement prévoit de consacrer 15 milliards à l’emploi, la formation, et la reconversion professionnelle pour faire face à l’explosion du chômage.

La quête du CV parfait est plus que jamais d’actualité pour se démarquer. Voici des astuces rédiger un CV et tirer son épingle du jeu au cœur de la crise.

1. Votre CV est forcément imparfait…et c’est tant mieux !

Un CV est une carte d’identité professionnelle et chacun de nous est imparfait.

Il reflète votre personnalité imparfaite et votre parcours, imparfait lui aussi, dans le sens où votre profil ne peut pas correspondre à toutes les attentes.

En revanche, quelque-soit le profil, certains CV ont le pouvoir de marquer les recruteurs.

Il est donc davantage question de pertinence que de perfection.

« Comment retenir l’attention de mon interlocuteur ? » est la question centrale à poser pour la rédaction d’un CV.

La réponse réside dans votre capacité à comprendre le besoin du recruteur, et à y répondre sincèrement, avec les atouts de votre parcours et votre personnalité.

Votre interlocuteur est une personne tout aussi imparfaite que vous, mais vous avez tout intérêt à imaginer que vous vous adressez à elle (à lui) personnellement. Mettez-vous à sa place, et vous comprendrez que lire plusieurs centaines de CV peut vite virer au cauchemar !

Les informations indispensables dans le corps d’un CV (compétences, formations, expériences) n’ont que peu d’intérêt hors contexte. Elles doivent tisser un lien étroit avec les besoins exprimés dans l’offre d’emploi.

Vous avez donc une carte à jouer en imaginant précisément comment créer des ponts entre votre expérience et les mots clés de l’annonce.

2. Le CV pour donner envie d’être lu

Avec la déferlante d’informations lues quotidiennement sur internet, les habitudes de lecture changent et s’appliquent naturellement aux formats papier, ou aux CV transmis en ligne.

Il est fort probable que votre lecteur lise votre CV en diagonale ou utilise un logiciel de tri des candidatures.

La forme de votre CV est un premier argument de sélection et révèle déjà beaucoup de votre personnalité.

Il est d’autant plus important que la structure générale de votre CV soit cohérente et permette d’accrocher le regard sur les mots clés de votre parcours.

La forme est en conséquence travaillée pour être aussi agréable que percutante.

Retenez qu’un lecteur sera plus attentif au premier tiers d’un bloc textuel, qui devra contenir un titre, une accroche ou un paragraphe de présentation.

Demandez-vous pour chaque choix de forme, le message implicite adressé à votre lecteur.

Que révèle un CV surchargé ou un choix de couleurs vives sur votre personnalité ?

Tour d’horizon des détails de la mise en forme parfaite :

De nombreux outils existent pour vous aider dans la mise en forme, comme les sites spécialisés qui proposent des modèles de CV en ligne.

Attention toutefois à ne pas vous contenter de choisir le premier affiché sans effort ou le plus original sans réflexion.

Un CV hyper créatif ne fera peut-être pas l’affaire pour un poste au sein d’une préfecture, mais pourrait interpeller une agence de communication.

Un CV doit aussi être lisible qu’agréable à regarder, rester professionnel et faire écho aux valeurs l’entreprise.

3. Le CV qui donne envie d’être vu

Vous devez absolument travailler le contenu, dans le but de provoquer la rencontre.

Le contenu exige une certaine recherche de perfection dans le choix des mots. Les rubriques indispensables doivent être l’occasion de réfléchir à la meilleure manière de faire naître l’envie de vous rencontrer. Votre CV informe le recruteur sur votre compatibilité avec l’emploi visé. Chaque mot doit être choisi stratégiquement pour insuffler l’idée que vous pourriez être la bonne personne pour le poste visé.

Il est donc nécessaire de construire un CV spécifique pour chaque offre, ce qui est loin d’être une pratique généralisée par les candidats.

Pour affiner votre candidature, rien de mieux que de se mettre à la place du recruteur :

Quels sont ses valeurs, son histoire, ses ambitions, ses réalisations, ses projets en cours ?

Que pourriez-vous lui apporter ?

Pensez que ce que vous avancez doit être illustré par des exemples de qualité pour susciter la crédibilité. Il n’est pas nécessaire de mettre en valeur une expérience professionnelle juste parce qu’elle a existé !

Les dates réelles des postes occupés et vos réalisations seront passées au crible en entretien.

Ne trichez pas.

N’hésitez pas à inclure des exemples précis et des références chiffrées utiles pour le poste visé, que vous pourrez détailler davantage en entretien.

Gardez à en tête que les compétences comportementales (ou “soft skills“) sont de plus en plus recherchées de nos jours :

Une photo professionnelle est toujours bienvenue, même si elle n’est pas obligatoire. Aimeriez-vous personnellement avoir un aperçu de votre recruteur en photo avant de le rencontrer ?

Evitez les photos issues de la galerie de votre téléphone portable. Le recours à un photographe sera toujours plus efficace qu’une photo de vous en vacances, même détendu(e) dans un décor de rêve.

Votre présence sur les réseaux sociaux professionnels peut être notée grâce à des liens, si celle-ci représente un vrai plus pour l’entreprise.

N’oubliez pas de toiletter votre page Facebook, vos blogs et vos commentaires, les photos trop personnelles qui peuvent nuire à votre candidature.

4. Un CV pour se faire désirer et décrocher un entretien

Sachez garder un peu de suspense !

Le CV ne doit pas tout dire, mais donner envie.

Rien de pire qu’un CV si détaillé qu’il ne laisse plus aucune place à la discussion en entretien.

Dans votre candidature, comme dans le cadre d’une rencontre, il serait malvenu de tout raconter de vous en flot continu, dès la première fois.

Votre âge, votre adresse, votre situation familiale et vos loisirs n’ont d’intérêt que si ces informations peuvent apporter une plus-value. Si vous visez un poste à 800 km, ne mentionnez pas systématiquement votre adresse éloignée.

Si vous avez 3 enfants, et que vous êtes accroc aux jeux d’argent, évitez de préciser, sauf si vous espérez un temps partiel à 50% pour encadrer une crèche d’entreprise au sein de la Française des Jeux.

Rien n’interdit de la laisser transparaître votre originalité dans votre CV, à condition que votre créativité soit un atout de taille pour l’entreprise visée.

N’hésitez pas à envoyer une candidature spontanée pour sortir de la compétition et provoquer la curiosité.

Un recruteur qui reçoit une candidature spontanée peut être plus attentif à votre CV que lorsqu’il se retrouve avec 200 candidatures empilées sur son bureau en réponse à une offre.

5. Sortir des sentiers battus pour être recruté 

Etre recruté sans CV, c’est possible !

Le job dating n’est plus la seule alternative au recrutement au-delà du duo de choc « CV et lettre de motivation ».

De plus en plus d’entreprises se tournent vers d’autres approches pour dénicher le candidat idéal grâce à ses valeurs et son savoir-être, considérés comme les clés de la réussite en entreprise : recrutement sans CV, tests de personnalités avant tout, accompagnement par un expert en recrutement.

En effet, les Agents du Mercato de l’Emploi accompagnent des candidats exigeants en recherche d’emploi ou de reconversion professionnelle, à mettre en avant leur parcours et leur projet professionnel ainsi qu’à optimiser la présentation de leur CV. C’est un vrai atout pour savoir ou on va et être davantage sur de soi en entretien d’embauche !

Cette approche novatrice du recrutement, ainsi que les réseaux professionnels comme Linkedin tendent à questionner les candidatures écrites pour les années à venir.

En attendant que ces pratiques se généralisent, l’écriture consciencieuse d’un  CV reste un moyen constructif de faire un point personnel sur le chemin parcouru et dégager les pistes de recherche d’emploi.


En Bref

 

Les recruteurs passent en moyenne 6 secondes sur un CV qui représente la première image de vous.

Il est donc impératif de ne pas rater l’occasion de faire bonne impression :

Malgré le port du masque, la positive attitude qui transparait dès l’écriture du CV devient

un must indispensable aux entreprises, bien plus utile qu’une très hypothétique candidature parfaite.

Ombeline CADIERGUE, Rédactrice Web pour le Mercato de l’Emploi

Partagez cet article

Ca peut vous intéresser :

Comment booster le moral et l'efficience des collaborateurs en 6 étapes

Rejoignez nos réseaux